Tu as l’impression de te noyer ? Essaies ceci…

Tu as parfois l’impression qu’il y a tellement de choses à faire que ça te donnerait presque envie de pleurer ?

Il est SUPER important, surtout pour les plus créatifs et créatives d’entre-nous, d’apprendre à gérer les exigences (soyons honnêtes, toujours plus grandes…) de la gestion d’une entreprise, et aussi de nos vies !

Lorsqu’on se laisse submerger, des émotions intenses liées à l’échec et à la culpabilité surgissent et nous empêchent d’obtenir l’aide et le soutien dont on a besoin.

On s’est dit que c’était une bonne idée de partager avec toi comment on gère ces moments de panique et de te proposer des mesures simples que tu peux mettre en oeuvre dès aujourd’hui pour garder un esprit sain, heureux et équilibré tout en travaillant au développement de ton activité.

Nos conseils pour rester zen quand nos agendas s’affolent

Tout d’abord, et on t’en parlait déjà dans notre article sur la gestion du temps, il est indispensable d’être à l’écoute de son corps. Trop souvent, on oublie celui qui est notre réel outil de travail (bien plus que n’importe quelle technologie). Un coup de fatigue, une baisse de régime soudaine, autant de raison de consulter son médecin de famille et de s’assurer que tout fonctionne correctement. Peut-être que ce nouveau régime vegan dans lequel tu t’es lancé∙e a besoin d’être ajusté, que tu as quelques carences qu’il va falloir que tu apprennes à combler. Peut-être que tes allergies ont un second effet kiss cool sur ton moral et ton énergie. Bref, prends soin de la machine.

Ce qui nous amène aussi à noter à quel point une bonne complémentaire santé est importante… bien couverte, aller voir son doc et prendre soin de soi n’est pas un soucis de plus.

Tout ok sur le plan physique ? Cool !

Notre second conseil, et le plus important est surtout une vérité qu’on aimerait qu’on nous ai rappelé plus souvent. Nous sommes tous à égalité devant une chose : chacun et chacune d’entre nous a 24 heures dans sa journée, 168 heures dans sa semaine. Qu’est-ce que ça signifie ? C’est simple :

On peut tout AVOIR, mais on ne peut pas tout FAIRE.

Et si tu essaies de tout faire, il y de quoi devenir dingue. Le problème, quand on essaie de tout faire et qu’on se pousse dans ses derniers retranchements, c’est que cela impacte tout le reste : tu veux changer le monde ? Ça prendra plus de temps. Tu veux bien gagner ta vie ? Ce sera plus difficile. Quelle que soit ta mesure du succès, si tu essaies de jongler avec trop de choses, certaines vont en patir, et, bien souvent, ce sont des choses qui nous tiennent à coeur qui paient les pots cassés.

On fait comment alors ?

Premièrement, on réalise qu’on a le contrôle sur cette situation et le pouvoir de changer les choses. On arrête de se raconter des histoires et de se donner des excuses et on prends la mesure de ce que l’on peut modifier dans nos vies pour soulager notre esprit.

Ensuite, on accepte qu’on a besoin d’aide et que demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse. Non, personne n’attends de toi que tu sois la perfection incarnée, ni dans ta vie professionnelle, ni dans ta vie personnelle.

Enfin, on fait une liste (notre amour pour les listes est infini 🥰). Une liste de toutes les choses qui occupent notre temps (faire le ménage, faire les courses, aller chercher les enfants à l’école, traverser la ville pour notre cours de flûte traversière,…), puis une liste de ce qui occupe notre esprit (penser à réserver nos prochaines vacances, penser au menu du repas avec nos beaux-parent, penser à dire au banquier qu’on a un déplacement à l’étranger et qu’il faut qu’on puisse utiliser notre CB hors Europe,…)

Est-ce qu’il y a des choses sur cette liste qui peuvent être sous-traitées ?

Personnellement ? Audrey et Charlotte ont fait le choix de recourir à un service de ménage car elles voient trop de valeur au peu de temps libre que leurs journées leur laisse pour le passer un balai à la main. C’est peut-être un luxe aux yeux de certaines personnes, mais c’est un luxe accessible, surtout que la moitié de ce qu’elles paient est déductible de leurs impôts. Une autre idée est d’avoir recours aux courses en ligne ou aux livraisons de boxes type HelloFresh pour arrêter de se demander ce qu’on va faire à manger.

Professionnellement ? Quelques heures d’une assistante virtuelle pour préparer une veille concurrentielle ou d’une rédactrice pour pondre une série de publications pour tes réseaux sociaux peut te faire économiser de nombreuses heures. Et si ce sont des heures vendues dans le cadre d’un projet, il y a encore moins de raisons de s’en priver. De nombreuses plateformes te mettent en relation avec des VA (Virtual Assistant) et détaillent leur champs d’action et leurs spécialités.

Alors, tu en penses quoi ?

Toi aussi tu as des tuyaux sur comment éviter de se sentir débordé∙e quand les choses s’emballent professionnellement ?

Tu te reconnais dans le problème ?

Partage ton expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !