Promouvoir son business en ligne : nos 3 indispensables

Après nos trois premiers opus, il est temps de conclure cette série sur les meilleures tactiques marketing pour promouvoir ton business en ligne (ou pas d’ailleurs). Pour finir en beauté, on a choisi trois indispensables. Ce qui ne signifie évidemment pas que les autres sont moins importants. Mais bon, ces trois tactiques sont probablement ce dont tu as besoin en priorité.

Les indispensables du marketing en ligne

Une fois encore, fidèle à notre motto que rien n’arrive sans action, on t’a mis, après chacune d’entre-elles, quelques éléments pour t’aider à les mettre en pratique sans plus attendre.

1. Maîtrise le contenu écrit

Peu importe ce que tu vends, à un moment ou à un autre, tu vas utiliser du contenu rédactionnel. Le « copywriting » comprend les mots que tu utilises sur ton site web, tes e-mails, tes publicités, tes scripts vidéo, tes graphiques, tes réseaux sociaux, les étiquettes de tes produits… en d’autres termes, partout où tu interagis avec des clients.

Un rédactionnel convaincant est essentiel à un marketing réussi.

Voici trois conseils clés pour un copywriting efficace :

  1. Sois clair. Si tu embrouilles les gens, tu les perds. N’utilise pas de mots mignons et qui ont l’air intelligents là où un langage simple suffit. Opte toujours pour la clarté et la simplicité. Les client-es doivent comprendre ce qu’ils/elles lisent s’ils/elles vont s’inscrire ou acheter chez toi.
  2. Mets ta clientèle en vedette. Concentre tes propos sur les problèmes, les aspirations et les objectifs des personnes que tu sers. Les client-es veulent se sentir vu-es, entendu-es et reconnu-es. Parler de toi ne leur apporte pas cela. Tu n’y parviendras qu’en parlant de ce qui les intéressent.
  3. Ne divague pas. Une communication efficace ne gaspille pas un seul mot. Veille à ce que ton texte soit clair et précis.

Lorsqu’il s’agit du contenu d’un site web, la clarté et l’orientation-client l’emportent toujours sur l’intelligence et la finesse.

Passage à l’action : 

Utilise ces exercices de copywriting pour rédiger des contenus marketing courts et percutants :

  • Vide ton sac… Rédige un premier jet long, sinueux et décousu pour exprimer tes idées sans céder au perfectionnisme.
  • Écris grossièrement. Écris comme si personne ne pouvait être offensé-e par ce que tu écris. Oublie toutes les paraphrases et les tournures de langage qui affaiblissent ton propos, et exprime tes idées honnêtement.
  • Enlève le gras. Maintenant, prends ton premier jet et édite-le. Coupe autant de mots que possible pour éliminer le superflu. Supprime les mots de remplissage courants, notamment : ça, juste, vous pouvez et faites.

2. Demande à tes client-es ce qu’ils/elles veulent

Tu te dis : « Ok, les filles, je suis d’accord pour dire que je dois répondre aux désirs et aux besoins de mes client-es… mais je fais quoi si je ne sais pas ce que sont ces besoins ? »

As-tu essayé de leur parler ??

Sérieusement, entre en contact avec les personnes que tu espères servir et celles qui ont déjà été clientes. Demande-leur ce qui les préoccupe. Découvre leurs craintes, leurs frustrations, leurs rêves et leurs aspirations, puis intégre-les dans ton marketing.

C’est essentiel : Dire à ta clientèle que tu te soucies d’elle n’est pas la même chose que de t’en soucier réellement. Tu dois mettre la main à la pâte pour démontrer que tu as à cœur d’apporter un réel changement dans sa vie.

À toi de trouver un peu de créativité en coulisses pour continuer à innover et à proposer quelque chose qui se distingue de tous les autres acteurs de ton secteur d’activité. Prends le risque d’être différent-e. Propose ce que tu sais être utile à ton public, plutôt que ce que tu penses être rentable.

Passage à l’action : 

Engage le dialogue avec tes prospects et tes client-es dès maintenant. Appele-les. Pose-leur des questions dans ta newsletter pour qu’ils/elles te parlent. Prends le temps de les écouter vraiment et de découvrir qui ils/elles sont, ce qui les préoccupe et ce qu’ils/elles veulent réaliser. Fais-le parce que tu es sincèrement intéressé-e. On peut tous et toutes renifler un engagement fake à des kilomètres.

3. Évalue quand abandonner et quand continuer

Comment distinguer le moment où il faut persévérer et continuer et celui où il faut arrêter les frais et abandonner une stratégie ou une campagne marketing en particulier ?

Si tu ne vois pas de résultats, pose-toi ces questions pour savoir si tu dois abandonner ou continuer ton plan marketing :

Quel paramètre mesures-tu ? Qu’essaies-tu d’augmenter ou d’améliorer dans ton activité ? Les abonnés à ta newsletter ? Les ventes ? Le trafic sur ton site web ? Si ces chiffres vont dans la direction que tu souhaites, continue. Si ce n’est pas le cas, change de stratégie.

Pourquoi, vraiment, fais-tu tout ça ? Notre newsletter est devenue une stratégie marketing intelligente pour la CAE, mais ce n’était pas le cas au départ. Au départ, il s’agissait surtout, pour Audrey, d’un petit plaisir créatif. Créer quelque chose parce qu’on aime le faire procure un énorme retour sur investissement personnel, et souvent les paramètres marketing suivent.

Quel est le coût d’opportunité de garder le cap ? Tout ce à quoi tu dis oui signifie dire non à quelque chose d’autre. Quels sont les projets ou les stratégies que tu ne mets pas en œuvre parce que ton temps est investi dans ta stratégie actuelle ? Si le fait de maintenir le cap t’empêche de consacrer du temps et de l’énergie à quelque chose de plus précieux, n’aies pas peur d’abandonner.

Passage à l’action :

Note tes réponses aux questions ci-dessus pour déterminer les objectifs, les motivations et les avantages de ta stratégie marketing actuelle.

On sait que dans tous ces conseils des trois derniers mois, on a très peu abordé la question des outils. Mais, on sait aussi que c’est important de bien les choisir alors, promis; cela fera l’objet d’un prochain article.