Devenir plus productif : trois étapes pour entraîner son cerveau

Ça peut paraître étrange, mais j’ai pensé à toi sous la douche.

Au milieu du savon et de la vapeur, mon esprit était occupé à réfléchir à la meilleure façon de t’inciter à lire cet article. (Ce n’est pas la première fois. Écrire ces articles de manière régulière n’est pas une mince affaire ; alors dis-toi bien que je m’investis à fond pour que tu les lises).

Deux approches distinctes ont émergées. Toutes deux ont leurs mérites.

Approche n° 1 : mettre l’accent sur les neurosciences, la facilité d’application et les gains en productivité indéniables qui découlent de la mise en œuvre des trois stratégies présentées dans cet article. Car ce que tu es sur le point d’apprendre t’aidera sans aucun doute à hiérarchiser tes tâches et à augmenter ta productivité.

Approche n° 2 : mentionner un mankini turquoise (homme compris), un T-Rex dansant et un hommage à ce que certains prétendent être la toute première vidéo de danse chorégraphiée au monde. Si les approches scientifiques visant à stimuler la productivité devraient suffire à attirer ton attention, qui peut résister à un mankini bien placé ? Hein ?

Notre monde est plus que jamais sujet aux distractions et cette tendance n’est pas prête de s’arrêter. La bonne nouvelle est la suivante :

En matière de productivité, tu as le pouvoir de reprendre le contrôle sur ton temps, ton énergie et ta concentration.

Mais cela nécessite un changement de mentalité et de comportement. Si tu veux mener à bien des projets importants et significatifs et ressentir un sentiment d’énergie ce faisant, ces trois étapes t’aideront.

3 étapes pour arrêter de perdre son temps et augmenter sa productivité

Nous vivons à une époque où nous permettons à nos cerveaux d’être entraînés à sous-performer. Nous sommes devenu∙es accros à nos téléphones, aux réseaux sociaux et à toutes sortes de choses. Et, ce faisant, nous réduisons notre capacité à rester concentré∙es et à faire les choses importantes que nous sommes censé∙es faire.

Que veux-tu te dire à la fin de la journée ?
« Yay ! Je suis à quelques emails près d’une boîte de réception vide et j’ai liké les posts de tout le monde ?« 
Ou
« Tu sais quoi ? J’ai fait deux heures de travail approfondi sur mon livre, mon site web ou ma peinture.« 
Clairement la dernière, non ?

Ce que je vais te proposer n’est pas compliqué et ne prend pas beaucoup de temps. Mais, soyons honnêtes, ça va te demander de reprendre le contrôle sur ton temps. Reprend contrôle sur ce magnifique cerveau et aie confiance dans le fait que le monde ne va pas s’arrêter de tourner si tu ne réponds pas immédiatement à chaque ding, chaque buzz, chaque question ou chaque requête.

Voici trois étapes simples et, je te promets, si tu utilises ces trois étapes régulièrement, non seulement ton travail sera de meilleure qualité mais tu commenceras à briser les comportements addictifs destructeurs qui bousillent ton cerveau et ton bonheur.

Étape 1 : commence par les choses importantes

Une erreur facile à commettre dans le monde d’aujourd’hui est d’essayer de faire toutes les petites choses d’abord pour les éliminer en premier. Ensuite tu t’imagines que tu vas avoir tout le temps pour les choses importantes, et le travail créatif, plus tard dans l’après-midi.

Tu as remarqué que ça fonctionne rarement comme ça ?

Essayer de faire toutes les petites choses d’abord est une très mauvaise idée.

Tout d’abord lorsque tu te réveilles, ton réservoir est plein de carburant cognitif. Mais ce que beaucoup d’entre nous oublient, c’est que nous n’avons qu’une quantité limitée, chaque jour, de ce carburant cognitif super puissant. Et chaque fois que tu prends une décision, que tu résistes à la tentation ou que tu exerces une activité quelconque de contrôle de soi, tu commences à vider ton réservoir.

Ce dialogue interne va probablement te paraître familier :
« Est-ce que je dois répondre à cet e-mail ou garder comme non lu ? Je fait une réservation où pour le dîner de ce soir ? Bon sang, je dois reprogrammer ce rendez-vous chez le médecin. J’ai vraiment besoin d’une coupe de cheveux aussi. Pourquoi est-ce qu’il m’envoie des SMS ? Où est l’emoji caca ? Attends. Emoji coeur ou emoji caca ? Ok, emoji coeur.« 

Alors tu décides quoi ? Tu veux utiliser ce carburant cognitif limité pour quelque chose de vraiment important ?
Ou tu veux gaspiller ta dose quotidienne sur un tas de bêtises qui n’ont pas vraiment d’importance ?

Étape 2 : met ta vie en mode avion

N’essaies pas d’ignorer ton téléphone, tes mails, les messages Slack ou tout ce que tu as qui sonne et qui surgit.

C’est comme si je disais à KittyBoomBoom 😻 d’ignorer l’existence d’un bout de thon. Ça n’arrivera pas.

Tu te souviens de ce que je disais sur le fameux carburant cognitif ? Résister à la tentation est l’un des plus grands gouffre à carburant cognitif. C’est comme de la grosse motorisation face à ton carburant pour cerveau.

Donc, plutôt que d’essayer de résister à la tentation, mieux vaut l’éliminer. Et ça signifie que tu dois mettre ta vie entière en mode avion.

  • supprime toutes les notifications
  • ferme tous les onglets, toutes les fenêtres (sauf celle de cet article, pour le moment en tous cas…)
  • éteind les applications
  • éteind ton smartphone

Tu risque aussi de devoir « éteindre » certaines personnes. Il faudra peut-être dire à tes enfants, à ton conjoint, à tes collègues que pour les deux ou trois heures à venir, tu n’existes pas.

Et enfin, mon étape préférée…

Étape 3 : engage-toi sur UNE tâche

Où que tu sois, fais le vide autours de toi : pas de livres, pas de cahiers, pas de listes de choses à faire. Ensuite, prends une feuille vierge et un bon vieux marqueur et écrit la tâche sur laquelle tu dois travailler là, maintenant, tout de suite.

Assure-toi que ta phrase commence par un verbe d’action : n’écris pas simplement « article de blog ». C’est trop vague et pas exploitable. Utilise un verbe clair et directif comme : « finir l’article de blog ».

Qu’est-ce qu’on fait de ce papier ? Tu le pose près de toi, dans ton champs de vision et pendant les 30 minutes ou les deux heures qui suivent, tu te concentres totalement sur la réalisation de cette tâche.

Et à chaque fois que tu commences à agir comme un∙e drogué∙e au numérique à la recherche de quelque chose sur quoi cliquer ou à liker, la seule chose que tu verras sera cette magnifique consigne : ce que tu as à faire.

Sois un∙e rebel∙le. Répond à tes rêves plutôt qu’à tes emails.

Qu’en penses-tu ? As-tu essayé une ou plusieurs de ces stratégies ?

Partage ton expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !